AU FIL DU PROGRAMME

Cabanes

Avec l'Atheneum, centre culturel de l'Université de Bourgogne

Les textes écrits lors de l'atelier d'écriture créative du
9 février 2022

où l'on se construit des cabanes, poétiques, métaphoriques ou oniriques...

Dans un grand bol, mélanger le jour, la nuit, les étoiles et une pincée de vent. Mélangez doucement puis laisser reposer.

Prenez ensuite plusieurs panneaux de bois. Enfoncez-les au sol et laissez-les s’allonger quelques minutes (une trentaine environ).

En attendant, répandez votre précédent mélange au ciel. Laissez-le s’installer tranquillement.

Lorsque vos panneaux de bois sont suffisamment allongez, agglutinez dans un nouveau récipient des bonnes doses de tendresse, de douceur, de chaleur, de l’humour, de l’amour, une grosse pincée de flemme, des larmes de joie. Mélangez à nouveau délicatement, laissez reposer deux minutes maximum et badigeonnez vos murs en bois de cette douce texture. Enfin, très légèrement, déposez votre plaque en verre au dessus de vos murs.

Pour ajouter du bleu au ciel, étendez un grand lac à six mètres de votre cabane. Entourez-le de verdure, d’arbres et de montagnes. Parsemez du sable fin telle une frontière entre lac et verdure.

A l’intérieur de votre cabane, installez un grand tapis rempli de couleurs, au milieu de votre pièce. Au centre de ce tapis, déposez une table ronde entourée de poufs et coussins variés.

A droite de l’entrée, dans la partie la plus reculée de la cabane, dépliez un grand lit, le sommier pas plus haut que le sol. Garnissez-le de divers oreillers, couvertures, peluches et plaids.

Pour assaisonner à votre goût, parsemez où vous voulez l’appareil photo, les livres, les carnets et stylos, la musique, les voyages, le whisky-coca et les clopes, ma sœur et certains proches (mais pas tous), un hamac, un puzzle, un accordéon, une bonne odeur, des jeux de société et un cookie à savoirs.

Remplissez une grande malle (que vous placerez à gauche de l’entrée) de légumes et plus largement, de quoi manger.

A l’extérieur, laissez libres de leurs mouvements et volontés les petits chatons et éléphanteaux.

Enfin, déposez sur l’ensemble une bonne dose de temps.

 

Petites astuces pour plus de saveurs :

  • dépliez un potager derrière votre cabane.

  • Installez une balançoire.

 

Vous pouvez vous délecter ! N’hésitez pas à noter et commenter notre recette dans la partie « avis » de notre site Internet.

Anouk

Ingrédients :

- 3kg de bonne humeur  

- 500g de bon sens

- 3m de liens solides

- 500g d’organisation

- 2g d’équilibre

- 3 calculs

- 2 doses de rêves

- 1 pâte d’imagination

- 3 carrés de réalisation

- 1 litre de pérennité

 

Pour commencer, établir un espace, libre, rien qu’à soi, que personne ne pourra franchir sans votre accord. Secouer les 3kg de bonne humeur jusqu’à ce qu’ils emplissent tout l’air autour de vous. Puis, retroussez vos manches, c’est parti !

 

Mélanger le bon sens et l’organisation jusqu’à ce que tout soit clair, pour obtenir de belles planches et un matériau solide. Prenez les 3 calculs, ajoutez-y les mètres de liens solides et vous obtiendrez un bel assemblage. Prenez un carré et demi de réalisation, émiettez-le sur la préparation jusqu’à ce que s’élèvent les murs, le toit, les fenêtres. Ajouter le reste de la solidité du mélange des liens. Saupoudrer sur la cabane les 2g d’équilibre afin que tout soit bien charpenté et harmonieux. Pour meubler l’intérieur, utilisez le carré et demi de réalisation restant. Étaler la pâte d’imagination et renverser les deux doses de rêve jusqu’à ce qu’apparaissent toutes les idées que vous avez noté, dans l’ordre et à la place que vous avez choisi. Vous pouvez si vous le souhaitez ajouter un peu de poudre de fantaisie. Enfin, verser le litre de pérennité pour que la cabane de vos rêves soit toujours dans votre espace à vous, dans votre cœur. Laisser reposer le tout, le temps que vous le souhaitez, dans un endroit chaleureux de votre choix. Votre cabane est prête, il n’y a plus qu’à s’y installer et savourer tous les moments de joie, de paix et de félicité.

 

Selon les variantes, vous pouvez aussi ajouter un peu de sérénité et de couleur pour créer un jardin attenant.

Lorette

« ma cabane » 

1 – Aspire un grand bol d’air, c’est l’aventure.

2 – Egare toi et persévère, jusqu’à ce que tu trouves un arbre qui te plaît.

3 – Extasie toi et remercie autant que possible ce lieu qui t’accueille.

4 – Vérifie quand même s’il est vraiment accueillant. Tourne autour, grimpe jusqu’à sa cime, saute précautionneusement de branche en branche. S’il te supporte, c’est bien. Assure-toi qu’il y a assez d’espace autour.

5 – Habite le un moment avant de faire quoi que ce soit. Trouve la bonne place pour t’y asseoir, t’y allonger, pouvoir pisser debout en toute tranquillité, y lire, écrire et dessiner confortablement. T’y cacher, te montrer. Habite ton monde.

6 – Engage la conversation avec tes voisins. Apprends d’abord à les voir et à les saluer.

7 – Construis ensuite ce que tu peux réparer. Commence petit mais regarde en haut.

8 – Prévois un endroit pour te protéger. Il n’a pas besoin d’être immense. Ta couette suffira, garde la bien au chaud.

9 – Sérieusement, ne t’ennuie pas trop à construire et décorer ; tout ce qui t’entoure est ton décor.

10 – Tu as du temps. Observe, regarde et apprends. Allongé, debout, en train de grimper. Fais toi plaisir.

11 – Tranquillise toi. Je n’ai pas encore fini ma cabane. Je te souhaite le même bonheur.

Nicdasse

Ma cabane

 

Commander le matériel nécessaire longtemps en avance afin de faire découper les différentse pièces au milimêtre près.

 

Se préparer mentalement à la construction qui ne peut supporter aucune erreur

 

Le jour J, réunir les éléments qui serviront de structure.

Ces pièces métalliques sont aimantées et si "contentes "de se retrouver, qu'elles se collent entre elles dans n'importe quel sens.

Donc, faire bien attention à saisir un élément après l'autre et le placer dans le bon axe. Les parties en contact seront automatiquement réunies, sans vis ni boulon.

Patienter, ne pas vous précipiter, vérifier le numéro de chaque élément progressivement. Continuer à associer toutes les barres fournies.

 

Au terme de cette étape, vous vous trouverez dans une grande cage qui sera autonome et solide.

Vous pouvez tester la solidité des barres horizontales en réalisant quelques tractions.

 

Pour la suite, étant donné que les espaces vitrés sont tous de taille différente, les installer en suivant scrupuleusement l'ordre indiqué.

Comme il pleuvra avant la fin des travaux, c'est bien par le toit qu'il faut commencer.

 

Le toit fini, ne perdez pas de temps, car le vent va se lever et risquer d'emporter votre construction.

Méthodiquement, placer toutes les fenêtres dans l'ordre indiqué.

 

Comme pour la structure, le bord interne des vitrages est aimanté, il suffit donc de les présenter dans le bon cadre.

 

Voici la cabane terminée

A vous de choisir si vous voulez y vivre an Nord, au Sud, à l'Ouest ou à l'Est.

A votre guise, vous ferez en fonction des saisons ?

 

Cet espace ne se partage qu'avec des rêves ou des livres

Si vous souhaitez y vivre avec une personne, il vous faudra construire une maison double, le mode d'emploi est le même que pour la simple.

Bon vent

Bon rêve....!

M d'Arbrelle

Construction de notre cabane, à la manière d’une recette.

 

Vous aurez besoin :

  • D’un grand espace calme en pleine nature

  • D’outils et de matériaux improbables auxquels vous n’aurez jamais pensé

  • De muscles

  • De patience

 

Vous pourrez vous aider de l’incontournable classique « Martine fait sa maison » suivi de « Virginie fait sa crise de nerfs ».

Vous commencerez par couler une dalle, il ne faudrait pas que le loup fasse voler la cabane en lui soufflant dessus.

Une pierre, de la chaux, une pierre, de la chaux… au bout de la 78000ème pierre, vous pourrez prendre une mini-pause pour nourrir les chats.

Un toit ? Inutile ! Un puits de lumière naturelle, c’est très tendance, et la pluie ça mouille certes, mais ça lave surtout.

Une fois les baies vitrées installées, vous pouvez espérer tenir le bon bout comme on dit, et procéder à l’aménagement intérieur.

Accrochez au mur le tableau de Mémé que vous aimiez tant enfant et qui vous rappelle de si bons moments, et les meubles que papa avait acheté au début des années 70 trouveront une nouvelle vie dans votre cabane-refuge.

Fabriquez une petite plaque en bois qui indiquera le nom de ce refuge, et accrochez-la à l’entrée afin que cette cabane se sente bien vivante.

Un livre, un fauteuil, un plaid, un cappuccino, et profitez de l’Ermitaine J

 

Véka